· 

Episode 4 : Le Sauveur sur une croix (série : La bible en quelques minutes)

Episode 4 : Le Sauveur sur une croix (série : La bible en quelques minutes)

 

Dans la dernière vidéo nous avons abordé le sujet de la loi, qui, dans la pédagogie divine, est une étape sur le chemin de rédemption que Dieu prépare pour l'Homme. Après la loi, Dieu a continué de guider et d'éduquer Son peuple, notamment au travers des juges, des prophètes, des rois, et ce malgré son inconstance et sa désobéissance. Sa décision était prise : le Créateur a voulu sauver Ses créatures et rien ne Lui fera changer d'avis, surtout pas la faiblesse humaine !

Aujourd'hui nous allons voir l'aboutissement de ce salut, l'accomplissement du plan divin pour la rédemption de la création toute entière, à savoir : le sacrifice de Jésus sur la croix.

Probablement que tout le monde, croyant ou non, connaît un minimum cette histoire, mais probablement aussi que beaucoup ne comprennent pas en quoi un Jésus Fils de Dieu mort sur une croix peut sauver le monde... Alors on va essayer de voir cela ensemble.

  

Qui est Jésus ?

 

La bible nous dit que le Saint-Esprit (l'Esprit de Dieu) est venu sur Marie et que la puissance du Très-Haut l'a couverte de Son ombre (Lc 1.35). Et ce même verset se poursuit en précisant que c'est pour cette raison que l'enfant qu'elle a porté est appelé Fils de Dieu.

Donc Jésus est né d'une mère humaine (Marie) et de l'Esprit de Dieu ; il n'avait pas de père biologique terrestre. Je sais, c'est un peu dur à croire dit comme ça, mais c'est important de le préciser car cela signifie que Jésus a hérité de la même chair que nous, faisant de lui le Fils de l'Homme, sans pour autant hériter du péché qui habitait en l'Homme, puisque la semence qui lui a donné naissance venait de Dieu directement (ce qui reste pour tous un mystère, je vous l'accorde).

Jésus est donc à la fois Fils de l'Homme et à la fois Fils de Dieu. Il est l'incarnation de Dieu sur Terre et, celui qui L'a vu a vu le Père (Jn 14.9).

 

La question à se poser maintenant est : "Mais pourquoi un tel homme est venu sur Terre ?"

 

Jésus est venu accomplir la loi

 

Jésus l'a déclaré Lui-même : il est venu accomplir la loi (Mt 5.17). Et après avoir dit cela il va même plus loin que ce qui est écrit dans la loi :

 

"Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens : Tu ne tueras point ; celui qui tuera mérite d'être puni par les juges. Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges ; que celui qui dira à son frère : Raca ! mérite d'être puni par le sanhédrin ; et que celui qui lui dira : Insensé ! mérite d'être puni par le feu de la géhenne."

(Mt 5.21-22)

 

Ou encore :

 

"Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras point d'adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur."

(Mt 5.27-28)

 

Comme évoqué dans la vidéo précédente, on voit encore ici l'aspect pédagogique de la loi. Le texte biblique de la loi était adapté aux personnes de son époque (désignés ici comme les anciens), personnes qui n'auraient jamais été capables de supporter de tels discours ! Pour eux, ne pas tuer était déjà une grosse étape ! Sans parler du sujet des femmes ! Alors s'il avait fallu leur dire de ne pas se mettre en colère, ne pas critiquer, ne pas insulter, ne pas regarder de femme avec désir...cela aurait été plus que dur à digérer...

 

Mais Jésus fait "évoluer" la loi, il fait évoluer ce qui est écrit, pour élever l'humanité vers le réel standard divin. Car si tu aimes et que tu respectes une personne pour qui elle est (à savoir un enfant de Dieu !), tu ne penses même pas une seconde à la dénigrer ou l'insulter, peu importe son comportement d'ailleurs ! Si tu aimes et que tu respectes une personne, tu ne regardes pas ce qu'elle fait mais tu vois qui elle est !

 

Donc Jésus n'est pas venu simplement accomplir la loi au sens scripturaire du terme ; Il va bien plus loin :  Il est venu accomplir l'Esprit de la loi ! Et rappelez-vous (ou allez voir la dernière vidéo) : la loi c'est l'Amour ! Et Il l'a parfaitement accomplie en aimant jusqu'à donner Sa Vie pour cette humanité qui pourtant Le rejetait et qui a fini par le crucifier !

 

Pourquoi fallait-il accomplir la loi ?

 

Dans les ordonnances de purification spirituelle il y avait des pratiques qui peuvent nous paraître surprenantes voire horribles : les sacrifices d'animaux. Il y a en avaient de toutes sortes, mais, pour simplifier, le principe c'était de prendre un animal (en général jeune et sans défaut) et de le sacrifier pour les péchés du peuple. Ainsi, l'animal prenait sur lui les conséquences des péchés du peuple (c'est à dire la mort).

 

Mais pourquoi cette pratique ?

 

L'auteur de l'épître aux Hébreux nous dit que la loi possède une ombre des biens à venir, et non l'exacte représentation des choses (Heb 10.1). La loi cherche donc à représenter la réalité des choses. Autrement dit, la réalité c'est Christ et la loi n'est qu'une ombre !

Et oui, Dieu avait prévu de s'incarner et de prendre sur Lui en la personne de Jésus toutes les conséquences des égarements des hommes bien avant de les créer !

 

Donc on n'est pas devant un Jésus qui s'est inspiré de la loi pour agir, mais c'est la loi qui a été inspirée à partir de qui est Jésus et de ce qu'il allait faire, puis adaptée au contexte culturel de l'époque où elle a été donnée. La loi n'est en aucune façon la source de la justice divine ; elle se contente d'être une pale image de la réalité qui ne se manifestera que plus tard : le Fils de Dieu, homme parfait, offrant Sa Vie pour prendre sur Lui toutes nos fautes. La Justice de Dieu c'est l'Amour ! L'Amour de prendre sur Lui la mort qui pesait sur nous et que Lui ne méritait pas !

 

Jésus est donc venu accomplir la loi et plus profondément encore, l'Esprit de la loi, afin que Sa Vie soit parfaite et irréprochable devant Dieu, pouvant ainsi devenir le Sacrifice ultime, l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (Jn 1.29), offrant sa Vie pour prendre sur Lui toutes les conséquences de nos fautes.

 

Il fallait donc que la loi soit accomplie afin que nous soyons sauvés ! Sauvés de notre péché et de la mort qui va avec !

 

Jésus ne s'est pas contenté de mourir sur cette croix

 

Jésus est donc mort sur cette croix pour nous éviter la mort qui nous était due. Mais ce n'est pas parce que les conséquences de nos actes ne nous retombent pas dessus que cela change notre comportement ! Et il faudrait bien que notre comportement change pour éviter que cette mort ne continue à se manifester partout sur la surface de la planète, que ce soit par la maladie, la mort, ou même la colère, la dépression, la maltraitance, le vol, le mensonge, ... Si nous nourrissons sans cesse cette mort par nos actions égocentrées dépourvues d'Amour, le monde ne s'en sortira jamais ! 

 

Mais l'Homme est l'Homme et il lui est impossible de changer par lui-même. Il lui faut donc une Vie Nouvelle dans laquelle la mort n'a plus de place ni d'autorité. Une Vie où la tentation même disparaît laissant place à la perfection divine. Voilà pourquoi Jésus ne s'est pas contenté de mourir sur la croix ! Par la Puissance de l'Esprit de Dieu Il a vaincu la mort et est revenu à la Vie !!! Et cette Nouvelle Vie qu'Il a acquise, Il nous L'a donnée en nous soufflant dessus et en ordonnant qu'on reçoive le Saint-Esprit  !

 

Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint Esprit.

(Jn 20.22)

 

Je précise cela car c'est exactement comme ça que Dieu a créé l'Homme à l'origine : en lui soufflant dessus !

 

L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant.

(Genèse 2.7)

 

Dieu crée l'Homme en soufflant dessus ! Nous sommes donc bel et bien une NOUVELLE création !!!

 

La première création, qui, bien que corruptible était initialement parfaite, c'était l'Homme avec Dieu. L'Homme n'ayant pas su rester avec Dieu, cette première création est morte en la personne de Jésus-Christ (en tant qu'homme). Ce Jésus-Christ revient à la Vie (en tant que Nouvel Homme) et crée (en tant que Dieu) une nouvelle création en envoyant l'Esprit de Dieu. Cette nouvelle création c'est Dieu en l'Homme ! Et elle est tout aussi parfaite que la première mais a l'avantage de ne pas être corruptible elle !

 

L'apôtre Paul a bien eu raison de déclarer :

 

Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

(2 Co 5.17)

 

Nous ne pouvons pas vivre deux vies

 

Certains vont surement se dire que la nouvelle création n'a pas l'air si incorruptible que ça et que toutes choses n'ont pas vraiment l'air d'être devenues nouvelles... 

 

Je comprends... Combien je comprends même, puisque je suis pleinement concerné : je crois que je suis une nouvelle création mais je ne me sens pas vraiment incorruptible... ! Mais pourtant, si on y réfléchit bien, quel intérêt y a-t-il pour Jésus de mourir à notre place pour ensuite créer un nouvel Homme encore corruptible ? Devrait-Il revenir mourir encore à notre place ??? Cela n'a aucun sens ! Alors oui, je le déclare haut et fort : la nouvelle création est absolument parfaite et incorruptible !!! La bonne question à se poser c'est : vivons-nous selon la nouvelle création ou selon l'ancienne ? Car Paul précise bien que nous sommes une nouvelle création SI nous sommes en Christ !

 

Pour mieux comprendre tout ça on va prendre une image. Le salut que Jésus nous a apporté est comme une graine. Le potentiel est là et il n'y a rien à apporter de plus ! Mais pour qu'il y ait du fruit, il faut que la graine germe puis croisse. Jésus utilise cette parabole d'ailleurs :

 

En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit.

(Jean 12.24)

 

Pour qu'il y ait du fruit il faut qu'il y ait la mort ! Jésus parle clairement de Lui-même vu le verset précédent. Mais tout de suite après, dans le verset suivant, il parle de nous !

 

Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.

(Jean 12.25)

 

Le "sa vie" se rapporte ici à l'ancienne création ; celle qui ne sait pas rester avec le Père d'Amour. Voilà pourquoi Jésus a également dit :

 

Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même,

qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive.

(Luc 9.23)

 

Là encore, "renoncer à soi-même" se rapporte à l'ancienne création.

 

Pour reprendre notre image, nous sommes également cette graine. L'enveloppe extérieure n'a pas changé (en tout cas pas encore) mais Jésus, quand on le reçoit, par sa mort et sa résurrection, y a placé le potentiel parfait de la nouvelle création. Si nous nous attachons à ce que nous connaissons (cette enveloppe extérieure), nous resterons seul, sans porter de fruit, comme le dit Jésus. Mais si nous renonçons complètement à notre ancienne vie, alors nous découvrirons une Vie nouvelle qui va germer, croître et porter BEAUCOUP de fruits !

 

Rendez-vous compte que ce principe, le Créateur l'a placé dans sa création ! En regardant le procédé de germination sur internet je suis tombé là-dessus :

 

"La germination peut aussi être bloquée par des substances émises par les racines de la plante-mère ou d'autres plantes (arbres notamment). Quand ces plantes meurent, les graines peuvent germer."

(source : Wikipédia)

 

Nous ne pouvons pas vivre deux vies ! Choisirons-nous donc de conserver les racines de la plante-mère, cette ancienne création qui vit dans l'échec perpétuel et la mort, ou choisirons-nous la mort des anciennes choses pour une réelle NOUVELLE VIE ? Comme pour la première création, Dieu ne nous forcera pas ! Le choix nous appartient, la balle est dans notre camp. Mais, comme pour le jardinage, viendra un temps où les graines qui n'auront pas germé n'auront pas un avenir radieux...

 

Un mot pour conclure

 

Dans la dernière vidéo on s'était arrêté sur le "comment faire un bon usage de la loi ?". Ce bon usage de la loi (qui je le rappelle se résume à Aimer) est de l'utiliser en tant que révélateur de la vie que nous menons. Vivons-nous avec la mentalité et la pratique de l'ancienne création ou vivons-nous dans le repos de cette nouvelle création dans laquelle c'est Dieu qui fait les choses en nous ?

 

Si nous cherchons encore à accomplir la loi (que ce soit la loi du peuple d'Israël ou celle de notre religion, doctrine, dénomination,...), nous sommes sur le terrain de l'ancienne création.

Si nous échouons à Aimer comme Lui nous aime, nous sommes sur le terrain de l'ancienne création.

Si nous sommes accablés, dans la culpabilité, dans le sentiment d'injustice,..., nous sommes sur le terrain de l'ancienne création.

 

La liste peut être longue et cela ne sert à rien de redoubler d'effort pour essayer de s'améliorer ! Ce serait nourrir encore l'ancienne création !

 

Si par contre, restant attaché à Dieu dans l'intimité permanente, nous nous apercevons que nous sommes transformés en Son Image et que nous accomplissons naturellement "la loi" sans fournir d'effort, alors nous sommes sur le terrain de la nouvelle création !

 

Nous sommes comme un vase qui ne peut pas rester vide et si nous arrêtons enfin de le remplir de l'ancienne création, place sera faite à l'Esprit de Dieu en nous pour manifester la glorieuse nouvelle création au travers de nous ! Il nous reste donc à avoir l'humilité de reconnaître que nous sommes pleins de nous-même (ancienne création), commencer à renoncer à cette ancienne création à laquelle on s'est identifié, et complètement lâcher le contrôle de nos vies pour laisser Dieu tout diriger. Voilà "la recette" de la transformation assurée !

 

L'histoire ne s'arrêtant pas là, je clôturerai cette série dans la prochaine vidéo en partageant la naissance et la mission de ce que Dieu a appelé Son Eglise.

Écrire commentaire

Commentaires: 0