· 

Episode 4 : L'Amour ne cherche pas son propre intérêt (Marcher selon l'Esprit)

Episode 4 : L'Amour ne cherche pas son propre intérêt (série : Marcher selon l'Esprit)

 

A la fin de la vidéo précédente on a vu que Jésus n'a jamais péché parce qu'Il est Amour et que l'Amour ne cherche pas son propre intérêt. Aujourd'hui on va creuser un tout petit plus dans cette direction.

 

Qu'est-ce que l'Amour ?

 

On ne va évidemment pas parler ici du sentiment amoureux qui n'a rien à voir avec l'Amour biblique et on ne va pas non plus s'arrêter à la définition du dictionnaire, ce serait bien trop réducteur voire hors sujet !

 

Paul nous donne une définition assez détaillée de ce qu'est l'Amour dans la première épître aux Corinthiens au chapitre 13.

 

C'est vraiment très intéressant de constater ce que fait l'apôtre dans les trois premiers versets. Il décrit des situations dans lesquelles un homme serait remarquable de par ce qu'il fait, mais, n'ayant pas l'Amour, il est jugé comme n'étant finalement rien. Il dépeint même des actions qui seraient incontestablement qualifiées comme étant empreintes d'amour (donner tous ses bien pour nourrir les pauvres) mais qui pourtant peuvent être faites sans Amour.

On comprend donc que l'Amour n'est pas simplement une bonne action. C'est beaucoup plus profond que cela !

 

Dans les quatre versets qui suivent, Paul indique quinze caractéristiques sur l'Amour qui dévoilent la diversité de manifestation de l'Amour. Mais il y en a une qui les résume toutes ! C'est la huitième, la caractéristique centrale : l'Amour ne cherche pas son propre intérêt (1 Co 13.5). La voilà la définition de l'Amour !

 

On comprend bien pourquoi l'apôtre Jean a écrit : Dieu est Amour (1 Jn 4.8) ! C'était pas vraiment dans son intérêt d'envoyer son Fils parfait mourir sur une croix pour sauver des humains méchants, menteurs et tueurs !

 

On peut donc maintenant commencer à donner une définition simple, courte et efficace au thème de cette série de vidéos. Marcher selon l'Esprit c'est marcher comme Dieu. Marcher selon l'Esprit c'est donc marcher sans chercher son propre intérêt.

Par antinomie, marcher selon la chair c'est marcher comme un homme déchu, c'est à dire marcher en cherchant son propre intérêt.

 

Il y a plus de joie à donner qu'à recevoir

 

Il y a plus de joie à donner qu'à recevoir... Pour un être humain normalement constitué qui ne connaît pas Dieu ce verset de Actes 20.35 n'a aucun sens ! Pourquoi ? Parce que celui qui reçoit gagne quelque chose tandis que celui qui donne perd quelque chose, et il est évident qu'il y a plus de joie à gagner qu'à perdre !

 

Mais dans le Royaume de Dieu cela ne fonctionne pas comme ça ! Dans le Royaume de Dieu on est censé aimer et donc ne pas chercher son propre intérêt. On devrait donc avoir tendance à donner et non chercher à recevoir ! Mais d'où vient cette joie alors ?

 

Et bien, dans le Royaume de Dieu personne ne perd, tout le monde gagne ! Lorsque la Bible nous dit de ne pas chercher son propre intérêt, ce n'est pas pour que notre intérêt sois bafoué et piétiné ! Non ! Nous ne devons pas chercher notre intérêt car Quelqu'un d'autre s'en occupe ! Ainsi, lorsque nous donnons sans avoir cherché notre propre gain, nous recevons également de Dieu ! Nous ne nous appauvrissons jamais en donnant car Dieu pourvoit en toutes choses !

 

Nous avons donc une double joie : la joie d'avoir fait du bien à quelqu'un et la joie de ne jamais manquer de rien, d'être toujours rempli et débordant de Son Amour !

 

Servir et non être servi

 

On oublie trop souvent qu'on est censé être comme Dieu et comme Jésus !

Dieu nous a créés à Son Image, à Sa Ressemblance (Gn 1.26) ; on doit donc Lui ressembler !

Jésus a dit : "Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait" (Mt 5.48). Et il a également déclaré que "tout disciple accompli sera comme son maître" (Lc 6.40).

 

Or, une des raisons pour laquelle Jésus est venu sur Terre c'est pour servir puisqu'il a dit : "C'est ainsi que le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs" (Mt 20.28).

 

Si on est centré sur soi-même et qu'on cherche son propre intérêt, on préférera être servi que servir. Mais si on est un vrai disciple du Christ on ne cherchera pas à être servi mais on servira !

 

Il a sauvé les autres et il ne peut se sauver lui-même

 

Lorsque Jésus était sur la croix, les principaux sacrificateurs et les scribes se moquaient de lui en disant : "Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même !" (Mc 15.31).

 

Il ne peut pas se sauver lui-même ? Vraiment ? Pourtant, au moment de son arrestation Jésus a dit à Pierre : "Penses-tu que je ne puisse pas invoquer mon Père, qui me donnerait à l'instant plus de douze légions d'anges ?" (Mt 26.53). Pour moi cela ressemble bien plus à quelqu'un qui ne veut pas plutôt que quelqu'un qui ne peut pas ! Et pourquoi ne voudrait-il pas ? Car Il sait que s'Il se sauve lui-même, les autres ne seront pas sauvés ! Jésus a donc regardé à l'intérêt des hommes et non au sien.

 

Je pense que c'est un principe : si on est occupé à se sauver soi-même, à se servir soi-même, on ne peut ni servir ni sauver les autres ! Et le pire c'est qu'en voulant sauver sa vie Jésus nous dit qu'on la perdra (Mt 16.25) !

 

 

 

 

Le choix est devant nous ! Alors que tout en nous cherchera à se sauver soi-même, qu'écouterons-nous ? Nos tendances naturelles trompées par le diable et par le péché ou la Parole de Dieu qui nous dit la Vérité ?

 

Oserons-nous nous abandonner totalement dans les bras du Père ? Oserons-nous lâcher nos réflexes de survie, notre propre justice, nos droits ? Oserons-nous renoncer à notre confort, à notre réputation, à notre égo, à notre vie ?

 

Oui, osons marcher comme Jésus a marché ! Marchons par l'Esprit ! Ne cherchons pas notre propre intérêt !

Écrire commentaire

Commentaires: 0